Christophe Léon

Bienvenue
Vous trouverez ici toute l’actualité, revue de presse et autres infos concernant l’écrivain Christophe Léon.

À propos de…
Christophe Léon est né en 1959, il vit actuellement en Dordogne et se consacre à l’écriture durant les jours feries 2022.

Littérature Jeunesse (ados & +)

Qui va loin revient près


Kinsangani, République démocratique du Congo, 2004. Kimia, neuf ans,est confiée à un passeur pour rejoindre Paris où elle doit être « adoptée » par un couple de bourgeois. Son père, gravement malade, est persuadé qu’elle pourra ainsi aller à l’école, grandir dans l’affection et la sécurité. Mais la petite fille va passer huit ans recluse dans un très bel appartement où elle sera bonne à tout faire. À dix-sept ans, Kimia s’enfuit, elle se retrouve à la rue sans argent ni papiers dans un Paris qu’elle découvre…

Éditions Thierry Magnier, coll. Roman, 2013

Engrenages


Quatre garçons. Ils se connaissent depuis longtemps. Ils ont l’habitude de se retrouver sur la place d’Armes d’un village tranquille quelque part en France. Comment une amitié entre adolescents va soudain dégénérer en un terrible fait divers ? Ils s’appellent Adrien, Florent, Colin et Aymar. Sans oublier Sylvester Stallone dans le rôle de Rambo…

Oskar éditeur, coll. Polar, 2012

La randonnée


Quoi de mieux pour réconcilier cinq adolescents en rupture avec la vie qu’une rando en montagne avec Jeff, un éducateur bienveillant ? Le projet est alléchant pour Jennifer, Lisa, Mariam, Damien et Lukas qui semblent presque enthousiastes. Il faut marcher, camper, faire à manger, se laver dans les torrents glacés… bref! être ensemble 24 h/24. Mais quand Jeff disparaît, et que les ados partent à sa recherche, ils découvrent le cadavre d’une ourse tuée par balle… La montagne est habitée, ils ne sont pas seuls…

Éditions Thierry Magnier, coll. Roman, 2012

Sélections Prix littéraires : Prix littéraire départemental des collégiens de l’Hérault 2013

Le goût de la tomate


A cette époque-là, tout le monde mange pareil, les jardins ont disparu, il est même interdit de cultiver, de cueillir, de récolter.
Marius et son fils Clovis font pousser en grand secret et à l’abri des regards, un plant de tomates, pour qu’une fois au moins, Clovis goûte un produit frais.
Cette tomate-là a un goût de liberté.

Éditions Thierry Magnier, coll. Petite Poche, 2011

Sélections Prix littéraires : Prix des écoliers 2013 / Prix de la citoyenneté 2013 (CE2-CM1)

Granpa’


Éleveur de chevaux, Granpa’ ne veut pas abandonner ses terres, cette fois l’Arizona Oil Company ne gagnera pas, et tant pis pour le pétrole. Depuis qu’il a sept ans, John vit avec son grand-père, il partage ses convictions, mène ses combats. Aussi la nuit il accompagne le vieil homme sur les chantiers de prospection et sabote les engins pour etarder les travaux. Mais la puissante compagnie a les moyens de combattre le vermisseau qui résiste.
Une nature généreuse et bafouée, un ranch préservé, un vieil homme combatif et têtu, une compagnie pétrolière déterminée, voilà le décor d¹une lutte inégale mais qu¹il faut mener tout de même.

Éditions Thierry Magnier, coll. Roman, 2010

Sélections Prix littéraires : Prix des Incorruptibles 2012 / Prix des Dévoreurs de livre / Prix Chronos 2011 / Prix Chronos-Senectude / Prix du Cript Bretagne / Prix Bouquin’Ado / Prix Tatoulu / Prix Collégien 2011 du Musée des Confluences de Lyon

Parution en traduction en Italie en mai 2012 éditions CameloZampa.

Dans l’enfer de Dante


Le jour de la rentrée scolaire, la vie bien rangée de Denis, collégien aux préoccupations toutes adolescentes (amitié virile, rugby et drague semi-experte), bascule en enfer, un enfer nommé Béatrice Dante. D’une histoire familiale tourmentée, ballottée de foyer en foyer, Béatrice est hospitalisée pour une commotion. Dévoué à la cause de la belle indifférente, Denis élabore un plan de fuite pour l’aider à rejoindre sa mère. Leur cavale ne se terminera pas vraiment comme prévu… « Dans l’enfer de Dante » étonne et séduit d’abord par son style. Utilisant des tournures argotiques dignes d’Alphonse Boudard, Léon invente une langue imagée et truculente. Il compose une histoire forte avec ces adolescents aux univers opposés, qui donne lieu à des esquisses psychologiques d’une grande finesse.

Éditions La joie de lire, coll. Récits, 2009

Nouvelles re-vertes


Treize auteurs nous peignent un tableau utopique, ironique, de la planète. une solution sans chimie pour régénérer le terre épusée d’Afrique, une ville brésilienne qui vit l’utopie au quotidien, l’histoire des trois petits cochons revisitée, la vie sans moteur, les revers de l’ultra-écologisme.
L’homme à le choix de son avenir… Et, si le miracle ,n’est pas pour demian, l’humour est une constance de ces nouvelles.
Denis Cheissoux, producteur de CO2 mon amour sur France Inter, signe la préface.

Éditions Thierry Magnier, collectif, coll. Nouvelles, 2008

Nénuphar Grigrimaldit


Le jour où j’ai rencontré Nénuphar Grigrimaldit, comment aurais-je pu imaginer me retrouver au cœur d’une révolution, d’un coup d’État qui allait mettre à feu et à sang la Principauté du Prince Régnait, au sud du Japiam ? À bord de ma moquette volante, j’allais découvrir une ville étrange et ses habitants non moins ahurissants ! Le Prince Adalbert et sa passion pour les sports d’hiver, l’affreuse Scaramoche et la belle Épiphanie, fiancée à un pêcheur de morues… tous atteints du syndrome de Gilles de la Tourette qui, comme chacun sait, consiste à insulter involontairement mais copieusement son interlocuteur.

Éditions Alice, coll. Les Romans, 2007

La balade de Jordan et Lucie


UPI, qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire ? Nous allons vous présenter les uns aux autres… Unité pédagogique d’intégration, je crois, ou un truc dans ce genre. En vérité, une voie de garage où sont parqués les gosses en difficulté ou en retard… Je sursaute. Il y a un élève en face de moi. Il me dépasse de deux têtes. Plutôt mince, il a gardé les bras le long du corps, les mains ouvertes. Sa respiration est rapide et sa cage thoracique se soulève à chaque inspiration. – Voici Jordan, dit le principal adjoint, et il se tourne vers moi. Et voici Lucie, continue-t-il en me désignant. Mais pourquoi me suis-je donc portée volontaire pour parrainer un de ces élèves ?

Éditions L’école des loisirs, coll. Medium, 2012

Sélection Prix littéraire : Passez la 5ème, Prix des collégiens du val d’Oise 2013 / Prix des Dévoreurs de livres 2013 cat. 4e

Dernier métro


Station Charonne, Paris 1962. Daniel Châtelet a 16 ans.
A travers l’histoire de Daniel, un adolescent de 16 ans et celle de son père Maurice, ouvrier communiste, cette fiction évoque un événement tragique de l’histoire. Le 8 février 1962, une manifestation populaire a lieu pour dénoncer les agissements de l’OAS mais l’intervention des forces de l’ordre provoque la mort de huit personnes.
Les événements qui vont suivre bouleverseront sa vie.
Une histoire dans l’Histoire.

Éditions La joie de lire, coll. Encrage, 2012

Sélection Prix littéraires : Prix des Collégiens 2013

Argentina, Argentina…


C’est une histoire d’amour et de haine, dans l’Argentine de la dictature.
C’est le récit d’une famille anéantie par l’ordre tortionnaire.
C’est l’enfant Ignacio, arraché à ses parents alors qu’il n’a que six ans, et élevé par le colonel Gutiérrez et sa monstrueuse femme.
Dans le Buenos Aires d’aujourd’hui, l’homme Ignacio se souvient. de tout. Alors il parle. il nous parle.
Écoutez son histoire.

Oskar éditeur, coll. Histoire, 2011

Sélections Prix littéraires : Prix des Incorruptibles 2013 / Prix Ados en Colère 2013 / Prix Sésame 2013 / Prix Passerelle(s) 2013 / Prix jeunesse 2013 de la ville de Quint-Fonsegrives / Prix Tatoulu sélection noire 2013 / Prix des collégiens de l’Hérault 2012

Bleu Toxic


DEUX DÉSASTRES TECHNOLOGIQUES / DEUX TRAGÉDIES ÉCOLOGIQUES / SE BATTRE ET SURVIVRE.

1956, baie de Minamata au Japon : une étrange malédiction s’abat sur la population des pêcheurs. Les enfants du village tombent malades victimes d’un virus inconnu. Des chats, des dauphins, des poissons décèdent dans d’étranges irconstances…
1984, Bohpal en Inde : une cuve de l’usine Union Carbide explose et décime une partie de la population. Gaz naît dans la nuit du drame. Quatorze ans plus tard, il s’installe dans l’épave du bâtiment industriel…
Deux longues nouvelles qui alimentent le débat et interroge le lecteur sur le sort que nous réservons à notre planète et ses habitants.

Éditions du Seuil, coll. Karactère(s), 2010

Sélections Prix littéraires : Prix Lire pour demain, les livres environnement des lycéens de Rhône-Alpes 2013 / Prix Ados en Colère 2012 / Prix des Collégiens de Haute-Savoie 2012 / Prix Ado-Lisant 2012 / Prix Lire pour demain, les livres environnement des lycéens de Rhône-Alpes 2012 / Prix Acrolire 2011 / Prix Lire… Élire en Moselle ! 2011 / Prix des Collégiens lecteurs de Gironde 2011

Réédition en janvier 2012 dans la collection Hors Collection.

La guerre au bout du couloir


Le mois de juin 1962 est très chaud à Oran.
Ce jour-là Maurice, dit Momo, se retrouve seul à la maison avec son petit frère Alain, un bébé en couche. Ses parents ont disparu, alors Momo part chercher de l’aide (surtout pour changer les couches d’Alain), mais leur tante Rosine non plus n’est pas à la maison. Des Algériens en arme défilent dans les rues. Momo et Alain sont recueillis par le vieil indigène qui leur vend des légumes au marché, il les ramène au bled. Mais il faut retourner en ville, retrouver les parents. Tout a changé et, de la famille, nulle trace.

Éditions Thierry Magnier, coll. Roman, 2008

Prix NRP 2009

Sélection Prix littéraire : Prix alTerre ado 2009

Pas demain la veille


“Loulou-Antoine brandit son incapacité à la tendresse comme un étendard. Les bisous, la compassion, les pleurnicheries, c’est pour les autres. Elle avance droit dans la vie, s’agace de la mièvrerie de sa mère et de l’impossibilité de son père à faire les choses simplement, surtout depuis que ses parents sont séparés. De l’énergie à revendre, une lucidité à toute épreuve, un humour acide… Avec ce caractère-là, Loulou Antoine ne va pas se laisser vaincre par une petite maladie de rien du tout, qui la fait tomber dans la rue, l’envoie à l’hôpital, lui fait perdre ses cheveux.”

Éditions Thierry Magnier, coll. Roman, 2007

Longtemps


Longtemps, Pierre s’est attendu au pire. Eh bien voilà. Le pire s’appelle Nadine. Elle emménage chez Pierre et son père, qui n’a rien trouvé de mieux que de tomber amoureux de cette grande perche aux longs pieds et aux lèvres comme des boudins. Comme si Nadine arrivait à la cheville de maman ! Mais maman est partie en " voyage " depuis si longtemps… La situation est grave. Pierre doit échafauder un plan. Mais, pour l’instant, son père et Nadine ont quelque chose à lui annoncer.

Éditions L’école des loisirs, coll. Neuf, 2006

Écran total


Dans cette famille, c’est le fils le plus raisonnable.
L’achat d’un grand écran plat va transformer ses parents en spectateurs complètement accros à la télé, jusqu’à tout oublier de la vraie vie…

Éditions Thierry Magnier , coll. Petite Poche, 2012

Sélections Prix littéraires : Prix du Conseil Municipal des Enfants de Saint-Étienne 2012 / Prix OPALIVRE 2013

Désobéis !


Dictature de la pub, de la surconsommation, alerte à la pollution, intolérance, vivisection… Tout ce qui fâche y passe, avec un seul mot d’ordre : le monde et notre destin nous appartiennent…

Éditions Thierry Magnier, coll. Nouvelles, 2011

Sélections Prix littéraires : Prix des lycéens allemands 2013 / Prix jeunesse du Centre mondial de la paix 2013 / Prix Alizé 2013 / Prix des lecteurs 2013 de Sablé-sur-Sarthe / Prix Jacaranda 2013 (Maroc) / Prix Lire Élire 2013 / Prix Ado-Lisant 2014

Délit de fuite


Sur le chemin de leur maison de campagne, un père avec son fils traverse un village à très vive allure et percute une femme qui sortait de sa voiture. Le père fait le mauvais choix de s’enfuir et s’installe dans le déni. Le fils ne peut en rester là ; il va choisir lui, de se rapprocher du fils de la victime (qui n’est pas morte) sans lui révéler cependant qu’il connaît le coupable. Un thriller à sa manière. Un livre sur la responsabilité, la loyauté, l’amitié.

Éditions La joie de lire, coll. Encrage, 2011

En préparation un téléfilm pour France 2, avec pour acteurs principaux : Éric Cantona, Mathilda May, Isabelle Candelier, Jérémie Duvall & Tom Hudson (voir ici un reportage de FR3 Lyon sur le tournage)

Prix Gayant Lecture 2013 (+ de 14 ans)
Prix Talence des lycéens 2012
Prix littéraire des MFR Public 2012
Prix Enlivrez-vous en mai 2012
Prix de la Citoyenneté 2012

Sélections Prix littéraires : Prix Ados de la Télevision Suisse Romande 2012 / Prix de la Citoyenneté 2012 / Prix des Dévoreurs de livre 2012 / Prix MFR 2012 / Prix Polar des collégiens 2012 / Prix Gayant-Lecture 2013 / Prix Lire@Sénart 2013 / Prix Les goûts et les couleurs 2013 / Prix littéraire des jeunes lecteurs de La Seyne-sur-Mer 13/15 ans 2013 / Prix des collégiens du Territoire de Belfort 2013 / Prix ados Rennes Ille-et-Vilaine 2013 / Prix Saintonjeunes 2013

Mi-figue mi-raisin


Dans ce roman largement autobiographique, l’auteur peint le tableau haut en couleurs de sa jeunesse, des deux côtés de la Méditerranée : souvenirs lointains d’une Algérie mythique d’avant l’Indépendance, que ses parents se chargeront de transformer en paradis perdu, une fois rapatriés en métropole ; souvenirs plus précis de la vie à Saint-Tropez, où la famille s’installe, sûre de son bon droit et tournée sur elle-même. Il rapporte des anecdotes drôles, grinçantes, liées à la surenchère quotidienne avec laquelle s’imposent ses parents, composant un récit tout aussi débordant et sincère.

Éditions La joie de lire, coll. Rétroviseur, 2009

Silence, on irradie


Un village à l’abri d’une centrale nucléaire qui emploie les adultes. Sven se baigne en catimini dans le lac qui borde la centrale, l’eau y est très chaude malgré l’hiver. Un jour une explosion pétrifie tout. Sven, sa petite soeur Siloé et Grégoras, débile léger survivent. Lorsque des chars, des hommes vêtus de combinaisons blanches arpentent le village à la recherche de survivants, les trois enfants se terrent. Ils restent au village, seuls.
Un récit pétrifiant, un brin d’humour, beaucoup de tendresse pour les personnages.
Une sorte de douceur amère se dégage de ce roman.

Éditions Thierry Magnier, coll. Roman, 2009

Prix François Villon 2011

Sélections Prix littéraires : Prix Littéraire des Jeunes Lecteurs de la Seyne sur Mer - 13/15 ans 2013 / Prix des lycéens autrichiens 2012 / Prix 2011 des lycéens allemands

Silence on irradie, paru en 2011 au éditions Klett (Allemagne) version intégrale pour les scolaires (B2) en Allemagne, Autriche & Suisse francophone

Grand-père


Un jour le grand-père « par alliance » de Cindy débarque à la maison à la suite du décès de la grand-mère qu’il avait épousée en secondes noces. Les parents de Cindy (qui s’évertuent à l’appeler Madeleine son véritable prénom) ne parviennent pas à « domestiquer » ce grand-père encombrant et peut-être pas si malade et renfermé que ça. Un jour, ils décident de l’envoyer en maison de retraite…
Cindy a une très bonne amie, Boule-de-gomme. Toutes les deux vont au collège privé NdébéR (Notre Dame du Bon Repère) où sévissent des professeurs particulièrement « gratinés ». Dans la cour, Cindy et Boule-de-gomme, que Geoffroy va bientôt rejoindre, échafaudent des plans sur la comète et commentent la venue du grand-père. Geoffroy, amoureux transi de Cindy, est prêt à tout pour plaire aux filles.
Grand-père finira-t-il en maison de retraite ? Est-il si malade que ça ? Quel est sont secret ? Que réserve-t-il aux enfants en guise de dernière fête et de feu d’artifice ? Que deviendra-t-il ? Une histoire générationnelle ou les adultes sont parfois de grands enfants.

Sélection Prix littéraire : Prix Chronos 2010

Oskar éditeur, coll. Junior, 2008

Lilas doit pleurer et les moustiques piquer Jeancri


Jeancri, qui vit chez sa vieille mère dont il s’occupe comme il peut, fait partie de la bande au Tintin. Il est secrètement amoureux, mais sans se l’avouer, de Lilas, la soeur du Tintin. Un jour, celle-ci part à Paris. Le Tintin décide d’aller la chercher et de la faire rentrer dans le droit chemin… Un roman sur fond de confrontation ethnique et sociale.

Oskar éditeur, coll. Junior, 2007

Littérature Générale

Journal d’un étudiant japonais à Paris
Tarô, jeune étudiant en langue française, vient à Paris pour suivre une année de cours à la faculté. Il loue un appartement dans le centre de la capitale. Au fil des jours, il tient son journal qui oscille entre le mode véridique et hallucinatoire.
Tarô est-il ce Japonais anthropophage que la police arrête à Paris ? Est-il cet individu qui met ses victimes au frigo ? Est-il ce jeune homme qui a tenté de se suicider au Japon avec sa fiancée et que sa famille a exilé en France ? Tarô est-il un auteur raté qui ne parvient pas à écrire son roman ? Un soldat de l’armée nippones incestueux ? Un rescapé d’Hiroshima ? Un admirateur du célèbre écrivain Osamu Dazaï ?

Éditions Le serpent à plumes, 2007

Tu t’appelles Amandine Keddha
Voilà à nouveau que la bobine du film se redéroule. Le film de ta jeune vie, ces quinze premières années durant lesquelles tu as appris l’inhumanité au quotidien, haine et désespoir dissimulés sous les bonnes manières. Famille exemplaire, ville morne de province, père gendarme et mère au foyer. Tu les as tués, tu en as l’intime conviction. Cela ressemble à un fait divers mais ce n’en est pas un puisque personne n’en a rien su. Et le film n’est pas terminé : maintenant que toi aussi tu as constitué ta famille, tu dois parachever ton travail…

Éditions du Rouergue Coll. La brune, 2002

Gros malheurs
Les nouvelles. L’insoutenable pesanteur de l’être
Ce recueil de nouvelles s’articule autour d’un thème central : « le gros ». Jonglant entre humour et désespoir, Christophe Léon plonge au cœur d’un des maux de ce siècle : le surpoids. Dotés d’un surréalisme décapant, ces Gros malheurs constituent autant de scènes de la vie ordinaire ou extravagante d’ados et d’adultes en prise avec quelques kilos en trop.

Les personnages. Taille XXXL
Un jeune footballeur non dénué d’embonpoint, un sumo dans la plus pure tradition nipponne, un bébé explosif, un conquistador assaisonné, un braqueur amateur, des frères siamois… sont les héros « malgré eux » d’histoires à fleur de peau. Quand le gros n’est plus seulement un être jovial et tout en rondeurs rassurantes, alors commencent les malheurs.

Éditions du Somnambule équivoque coll. Short Stories, 2011

Écoloco, une alter-friction
Qu’est-ce que l’écologie ? Une trouvaille lucrative du Marché à tendance « bobo », sophistiquée et intello ? Écoloco n’est ni un pamphlet contre le capitalisme, ni un essai politique. C’est avant tout une pure (0% de CO²) alternative littéraire, une charge satirique, impertinente et subversive, incitant à une remise en cause des modes de consommation soumis au diktat de l’abondance et du paraître.
Les écologistes sont-ils fous ? Adeptes de la transgression, ils délaissent la visite culturelle du samedi au supermarché pour se rendre à l’épicerie du coin. Un écoloco consomme peu, travaille moins, vit hors la civilisation, roule à vélo plutôt qu’en 4X4, manifeste plus souvent qu’à son tour et mange bio — l’infâme. Attention danger ! L’écoloco, cet irresponsable qui s’éclaire à la bougie, ne suit pas le droit chemin de l’idéal capitaliste vers des lendemains qui (dé)chantent. Pour combien de temps ?

Éditions du Somnambule équivoque coll. Dérapages, 2008

Palavas la Blanche
1962 Ils sont trois enfants, embarqués avec leur mère sur le Kairouan, à destination de Collioure. Ils ont dit adieu définitivement à Alger et vont s’installer à Palavas, dans une location de vacances, en attendant mieux. Edmond, le fils aîné, handicapé mental ; Francine, l’adolescente aux allures de vamp ; et Franckie, qui ne parle plus depuis le mitraillage d’une terrasse de bar. Réfugié dans son imaginaire de petit garçon muet, il reconstruit à sa manière les événements tragiques qu’ils viennent de vivre, dans une conversation télépathique avec sa sœur et surtout, dans un dialogue fantasmatique avec son père, resté dans la clandestinité en Algérie. Ray, la mère (Raymonde de son vrai prénom) se débat entre démarches administratives et dépression. Le grand-père, arrivé quelques semaines avant eux en métropole, tente de vendre des méthodes d’anglais sans connaître la langue… Aux pays des “blonds-blonds”, des Français de France, il ne fait pas bon d’être rapatrié. Seul Jackie, qui a caché une photo de son père dans la caravelle qu’il traîne toujours derrière lui, croit encore qu’un jour il connaîtra à nouveau les dimanches à Sidi-Ferruch…

Éditions du Rouergue Coll. La brune, 2003

Noces d’airain
Noces d’airain s’articule autour d’un couple. Un homme et une femme, mariés. Elle et Lui. Dans un espace unique, leur maison. Sur un laps de temps très court, un quart d’heure un dimanche matin. De 8 h 45 à 9 h. Quinze minutes peuvent-elles changer des vies ? Un univers parfois surréaliste, souvent outrancier mais toujours au plus près d’une réalité oppressante trop souvent esquivée de la vie à deux, mais qui cette fois les entraînera dans un face à face définitif.
Chacun leur tour, Elle et Lui se racontent, s’inventent, se cherchent. Chacun son secret, ses compromissions, ses petites bassesses quotidiennes. Une vie de couple disséquée minute par minute. Un “double Je” dans lequel se glisse de temps à autre le Eux d’un narrateur qui temporise, éclaire, propose.
Un couple de voisin s’immisce entre Elle et Lui. Qui sont-ils ? En quoi interviennent-ils dans cette histoire, quel est leur rôle ? Ne sont-ils pas seulement le révélateur d’un état latent d’exaspération.
Une crise qui va les pousser, Elle et Lui, dans leurs derniers retranchements. Une confrontation au bord de la crise de nerf dans l’univers d’un couple qui ne veut plus se comprendre.
Sans oublier le chien Freddy qui aimerait bien jouer à la baballe… qui (dé)chantent. Pour combien de temps ?

Éditions édition Arhsens, 2008

Je suis Richard Brautigan


Les nouvelles : Beat generation attitude
Des parents divorcés qui s’offrent une dernière partie de jambes en l’air face au cercueil du fils… Voilà un exemple d’histoire où les protagonistes
sont écrasés par un destin qui leur échappe.
Les situations, en général, sont cocasses, comme une volonté de relâcher la pression, mais une bombe explose toujours et des débris d’inhumanité nous percutent alors de plein fouet.

Les personnages :
Les ombres de Brautigan
Un pizzaïolo, un toubib, des clones, un tétraplégique, des Hollandais, un blouson, un médium, une femme de ménage, entre autres personnages désabusés, forment un kaléidoscope d’êtres déconfits, en perte de vitesse, dans un monde en obscur mouvement. Une galerie de portraits qu’on ose à peine regarder de peur d’y découvrir son propre reflet. Une foire aux monstres, tellement ordinaires,
si cruellement humains.

Éditions du Somnambule équivoque coll. Short Stories, 2009

Écran plat


Une tempête, une panne de courant et l’angoisse commence – un monde sans télé peut-il exister ? Possible, répond Christophe Léon… mais non sans effort. Écran plat brosse le portrait pathétique d’un homme moderne, esclave consentant d’une société qui l’annihile. L’auteur illustre le combat du télémaniaque pour se sevrer de drogue téloche et se mesurer à la réalité telle qu’elle est et non à celle que dictent les dieux de l’audimat. Écran plat peut se lire comme une réponse ou,davantage encore, comme un prolongement au roman de Chloé Delaume J’habite dans la télévision. Un livre salutaire, invitant le lecteur interpellé à reprendre le contrôle de sa vie et à rejeter la pensée cathodique unique…

Éditions du Somnambule équivoque coll. Dérapages, 2009

Beaux-Arts


Un peu de brutalité dans un monde sans douceur. Une jeune femme peintre, 12aze, trouve son inspiration en enfonçant son crayon dans l’oeil de son modèle. S’ensuit une descente aux enfers, avec l’affirmation d’un naturalisme de plus en plus sanglant chez la jeune artiste et la plongée dans l’absurde de l’éclopé. Une anarchie déliquescente qui ne pouvait que produire des monstres dont les protagonistes ne sont que les plus romanesques avatars.

Éditions du Somnambule équivoque coll. Fulgurances, 2008